Le persona : une méthode de définition de vos utilisateurs

Simon Rolin

Par


Que ça soit pour un site web ou une application mobile, une connaissance précise de vos utilisateurs va permettre de concevoir un système adapté à leurs besoins.

Cette étape qui devrait se situer à la base de la création de votre projet est cruciale. En la négligeant, vous obtiendrez une solution générique qui, bien qu’étant fonctionnelle, peinera à satisfaire réellement vos utilisateurs.
Imaginez un site d’apprentissage destiné aux enfants de 3 à 6 ans présentant le style et l’ergonomie plutôt formelle du site du « financial times »… ou le contraire. Bien que cet exemple soit caricatural, on se rend bien compte que votre utilisateur doit être au cœur de votre projet afin d’arriver à satisfaire pleinement vos utilisateurs.

Personne – objectifs – contexte d’utilisation

Vos utilisateurs cibles se définissent par 3 critères :
  • une personne possédant un profil sociodémographique (sexe, âge, profession, habitat, etc.)
  • un objectif l’amenant à utiliser votre application ou votre site web,
  • ainsi que la familiarité avec la technologie en général, de votre application en particulier, des applications concurrentes… que l’on appellera le contexte

Dans le cas où il s’agit d’une refonte et non d’une création, il est intéressant de comprendre les objectifs de vos utilisateurs. Pour ce faire, essayez de les questionner (que ça soit via une enquête en ligne ou en face à face) et d’analyser leur comportement d’autre part. L’analyse consiste en l’observation de l’utilisation pratique de l’application afin de déterminer avec quelle facilité les utilisateurs atteignent leurs objectifs.

Si votre application consiste à informatiser une activité qui était traditionnellement faite sans outil informatique, analysez comment les gens s’en sortent, quelles sont les étapes par lesquelles ils doivent passer pour accomplir les objectifs que vous souhaitez proposer. Par exemple, si vous réalisez une application pour gérer des chambres d’hôtes, allez sur le terrain afin de voir comment les gens travaillent sans outil informatique. Quels sont les étapes, les inconvénients, les avantages… ?

Les outils d’analyse statistique peuvent également vous permettre d’apprendre énormément sur vos utilisateurs. Un outil tel que quantcast pourra vous fournir un aperçu du profil sociodémographique de vos utilisateurs. Tandis que des outils tels que Google Analytics vous en apprendront plus quant aux flux de comportement des utilisateurs. Bien configuré, Google Analytics vous permettra également de comprendre les problèmes que pourraient rencontrer les utilisateurs lors des processus de conversions.

Les personas

Les personas sont des personnages virtuels créés de toutes pièces pour représenter vos utilisateurs réels. Ils doivent représenter les (quelques) utilisateurs types et serviront de référent commun lors des communications entre les intervenants travaillant sur le projet. Ces personas posséderont toutes les caractéristiques qu’un humain possède. Ainsi on leur donnera un prénom, un âge, un emploi, des sites web préférés… de même qu’un visage. Outre ces caractéristiques « physique », on va aussi et surtout leur donner des objectifs, des habitudes...
À terme, ces personas vont également devenir la référence pour hiérarchiser vos objectifs. Ces personas pourront eux-mêmes être classés en fonction de l’importance qu’ils représentent pour votre activité, cela dépasse néanmoins le cadre de cet article.

Informations à inclure

Cette liste n’a pas pour ambition d’être exhaustive, mais devrait vous permettre de créer rapidement vos premiers personas.
  • Objectifs, mission sur le site/l’application (ex. : commander une pizza quatre saisons)
  • Relation à votre marque, à vos concurrents, historique de commande…
  • Habitudes, loisirs…
  • Informations sociodémographiques (sexe, âge, profession…)

Lors de la définition des objectifs de vos utilisateurs, soyez précis et non générique. L’objectif de vos utilisateurs ne sera pas de créer un compte utilisateur pour pouvoir ensuite commander une pizza, mais plutôt dans ce cas-ci de pouvoir commander une pizza quatre saisons sans oignons.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Commentaires fournis par Disqus
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux